En kiosque: géopolitique des espaces maritimes

Publié le 1 Avril 2015

Le nouveau numéro du toujours excellent magazine Carto (n°28, mars-avril 2015) est en kiosque. Il revient une fois de plus sur un des thèmes au programme cette année, à savoir "l'approche géostratégique des espaces maritimes".

 

$

 

Grâce à des textes synthétiques (rédigés par Antoine Frémont, agrégé de géographie et directeur de recherche à l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux) et des cartes claires (comme celle des flux mondiaux de pétrole, du poids de l'Asie orientale dans le trafic mondial de conteneurs ou encore des flottes et bases navales américaines sur la planète), le dossier permet de mettre en évidence les enjeux actuels liés à la maîtrise et l'exploitation des mers et des océans.

Ces vastes étendues naturelles couvrant 71% de la planète sont aujourd'hui exploitées, surveillées et convoitées pour plusieurs raisons. Complémentaires des espaces terrestres, les espaces maritimes procurent d'importantes ressources (parfois essentielles au développement de certains États) et forment un élément essentiel dans le fonctionnement du processus de mondialisation contemporain. Riche en ressources halieutiques (pêche et aquaculture) comme en ressources énergétiques (pétrole et gaz off-shore, énergie renouvelable avec l'éolien), ils constituent aussi des espaces de circulation privilégiés pour les marchandises (9 milliards de tonnes en 2012, soit près de 80% des flux matériels) et pour les informations (grâce aux 800 000 kms de câbles sous-marins assurant 95% des trafics internationaux de télécommunications). Certains États d'Asie ont par exemple su tirer profit de ces opportunités pour se développer et s'intégrer au grand jeu économique mondial: l'article rappelle en effet que "11 des 30 plus grands pays de pêche sont asiatiques, concentrant 50% des captures mondiales, avec en tête la chine, l'Indonésie et le Japon et l'Inde" et que "près de 90% des navires marchands sont construits par des chantiers chinois, coréens ou japonais". Rappelons également que 9 des plus grands ports mondiaux (en tonne de marchandises) sont asiatiques (8 étant chinois!)

 

Routes maritimes et ports dans le monde

 

Les espaces maritimes constituent ainsi pour les grandes puissances du globe (États-Unis en tête, qui seuls disposent d'une flotte suffisamment puissante pour être présents sur l'ensemble du globe) des enjeux cruciaux mais contradictoires: il s'agit d'une part d'assurer la libre circulation des marchandises, indispensable au fonctionnement du commerce mondial, et d'autre part de contrôler mers et océans afin de se protéger des "menaces" extérieures (terrorisme, flux illicites de migrants et de marchandises...) et de s'approprier ces espaces ("nationaliser" en traçant des frontières) afin de pouvoir exploiter les ressources situées à proximité des littoraux. Les canaux et les grandes voies de passages maritimes sont placés de plus en plus sous surveillance (notamment pour lutter contre la piraterie, comme au large de la Somalie, dans le Golfe de Guinée et dans la mer des Caraïbes) et les Zones Économiques Exclusives (du moins celles riches en hydrocarbures ou autre) deviennent l'objet convoitises, de rivalités et de conflits potentiels (comme entre la Chine et ses voisins au sujet des îles Senkaku et des îles Paracels).

 

Les tensions Chine-Japon en mer de Chine

 

Le dossier revient enfin sur les atteintes environnementales liées à l'exploitation et à "l'industrialisation" des espaces maritimes: surpêche, pollutions et rejets divers, risques et catastrophes découlant de l'extraction et du transport des hydrocarbures, remise en cause des équilibres climatiques planétaires...

L'auteur rappelle ainsi tout au long de l'article la nécessité et la difficulté de mettre en place et de faire respecter des réglementations internationales sur le "droit de la mer", aussi bien pour réguler l'exploitation des ressources que pour protéger un espace considéré comme un "patrimoine commun de l'humanité".

 

PS: en lien avec le programme, à lire également dans ce numéro: un article sur les richesses minières au Sahel, un article sur le futur canal interocéanique du Nicaragua et un dernier sur les cartes aux examens du baccalauréat!

Bonne lecture!

 

 

Rédigé par Team Histoire-Géo

Publié dans #en kiosque

Repost 0
Commenter cet article