Le marché du smartphone: du mondial au local (complément)

Publié le 29 Septembre 2015

Pour accompagner notre précédente analyse du marché du smartphone dans le monde, nous vous invitons à lire ce court extrait d'un article tiré du site du journal "le Monde" évoquant la conquête du marché africain par la marque chinoise Xiaomi.

 

Publicité Xiaomi (drapeau kenyan au dos du smartphone)

 

"Troisième marque à cibler le continent : Xiaomi.

 

Surnommé l’« Apple chinois », Xiaomi – prononcer Chiao Mi – est passé en quelques années du statut de start-up à celui de géant industriel. Ses téléphones portables sont désormais les plus vendus en Chine et la marque se classe au troisième rang mondial, juste derrière Apple et Samsung. Elle est le symbole de la déferlante des produits chinois sur les marchés émergents. Le fabricant de téléphones portables est ainsi valorisé 45 milliards de dollars, soit davantage que l’Américain Uber ! Son patron est l’une des cinq premières fortunes de Chine et son succès est aussi discret que fulgurant.

Xiaomi assure avoir vendu 61 millions de smartphones en 2014. Une hausse de 227 % des ventes par rapport à 2013 ! Sur la période, son chiffre d’affaires a plus que doublé pour atteindre 12 milliards de dollars. Objectif : 100 millions de combinés vendus en 2015, en grande partie sur les marchés émergents. « Xiaomi représente une percée considérable du high-tech chinois sur les marchés internationaux et notamment les économies émergentes, explique Frédéric Raillard, le fondateur de l’agence de publicité française Fred & Farid installée à Shanghai. Elle révolutionne le modèle Internet. »

Xiaomi ce n’est pas seulement un combiné aussi puissant que l’iPhone, mais bien moins cher, c’est aussi un système efficace de télévision par Internet, de sites de ventes sur mobile, des jeux, des applications et des réseaux sociaux. « La recette de son succès est d’avoir su utiliser le meilleur de la technologie du mobile, le meilleur du marketing mobile et d’avoir le meilleur rapport qualité-prix du marché. En outre, la marque a su apparaître “branchée” dans un environnement très concurrentiel où les jeunes ont tendance à vouloir acquérir les derniers modèles à la mode», assure Frédéric Raillard.

Xiaomi vend ses appareils à prix coûtant et se rémunère sur la vente d’applications, de services et de jeux. Jusqu’en 2012, la marque ne visait que le marché intérieur chinois, mais depuis avril 2013, elle s’est étendue d’abord à l’Asie, avant de partir à l’assaut de la Russie, de la Turquie , du Brésil et du Mexique. Objectif 2016 : le continent africain.

Pour cela, le géant chinois va poursuivre la stratégie qui lui a tant réussi ailleurs en ouvrant des boutiques en ligne dans quatorze pays africains. Le groupe en est persuadé : l’avenir des télécoms se jouera en Afrique."

Sébastien Le Belzic, "lemonde.fr", le 29/09/2015.

Rédigé par Team Histoire-Géo

Publié dans #divers geo, #mondialisation

Repost 0
Commenter cet article