Les territoires de la mondialisation - typologie

Publié le 12 Janvier 2017

THEME 2 : LES DYNAMIQUES DE LA MONDIALISATION

 

Chap. 2 : les territoires de la mondialisation

 

"Typologie"

 

Un des enjeux de l'analyse géographique est la construction d'une "typologie", autrement dit la définition de types d'espace particulier au regard d'un thème ou d'une problématique spécifique.

 

Le monde

 

Dans le cadre de notre étude, il s'agit donc de caractériser le degré d'intégration au processus de mondialisation des différents territoires de la planète. Pour cela, il convient de tenir compte de plusieurs éléments (étudiés tout au long des deux chapitres portant sur la mondialisation) parmi lesquels : 

- le degré de participation au flux internationaux.

- la présence d'infrastructures de transport et de communication

- l'aire d'influence des centres urbains (métropoles/mégapoles/mégalopoles)

- la présence de fonctions supérieures (sièges sociaux, musées...).

- la présence de ressources rares/stratégiques.

- la participation à des organisations régionales/mondiales de libre-échange.

- le niveau de développement, de richesse et de qualification.

- la plus ou moins grande stabilité politique....

En confrontant ces données, il devient possible de mettre en évidence le degré de participation des grandes régions du globe à la mondialisation, leur influence, leur accessibilité, leur attractivité ou au contraire leur marginalisation.

Précisons cependant qu'il n'existe pas de typologie "unique" ou "parfaite", d'autant plus que l'espace mondial est en perpétuel recomposition. Voici donc une proposition de typologie, construite selon la logique centre/périphérie :

 

  • Les centres de l'espace mondial

Ensemble des territoires les plus attractifs et les plus influents. Ils concentrent les flux, les infrastructures, les richesses et les fonctions (dont les plus rares), notamment dans leur centres urbains. Ainsi, ils commandent le processus de mondialisation et organisent l'espace mondial.

=> La triade (Amérique du nord, Europe de l'ouest, Japon et NPIA, Australie, Nouvelle-Zélande)

 

  • Les périphéries dynamiques qui concurrencent de plus en plus les centres de la triade:

Il s'agit des principaux territoires émergents qui participent activement aux flux internationaux et affirment progressivement leur rôle moteur dans l'espace mondial. Ils sont toutefois encore caractérisés par de fortes inégalités sociales et spatiales.

=> Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud

 

  • Les périphéries intégrées mais encore plus ou moins dominées

On peut placer dans cette catégorie l'ensemble des régions qui participent aux flux mondiaux mais qui restent largement dépendantes des centres et des pays émergents. On distingue :

- les nouveaux émergents, soumis aux centres mais attractifs et qui disposent tout de même d'une relative autonomie (Europe de l'est, Turquie, Indonésie, Argentine, Chili, Mexique)

- les pays producteurs d'hydrocarbures, acteurs stratégiques et indispensables (Canada, Etats-Unis, Venezuela, Russie, Norvège, Nigéria, Lybie, Algérie, Arabie Saoudite, Emirats arabes, Irak, Iran, Chine).

- les pays-ateliers et pays spécialisés fournisseurs de matières premières agricoles ou minérales, intégrés à la DIT/DIPP mais très dépendants des centres (les pays en développement d'Amérique latine et d'Afrique subsaharienne, l'Afrique du nord, l'Asie du sud-est)

 

  • Les marges de l'espace mondial

On retrouve dans cette catégorie l'ensemble des territoires qui participent très peu aux flux internationaux et apparaissent souvent répulsifs en raison de leur faible niveau de développement, de leur manque d'infrastructures, de leur enclavement ou des guerres qui les ravagent. Il s'agit "d'angle mort" de l'espace mondial.

- Les PMA et les pays enclavés

 

Pour conclure, nous vous proposons deux exemples de typologie de l'espace mondial par L. Carroué, D. Collet et C. Ruiz, l'une datant de 2007 et l'autre de 2009.

 

L'organisation de l'espace mondial (2007, Carroué)

 

L'organisation de l'espace mondial (2009, Carroué, Collet, Ruiz)

 

Rédigé par Team Histoire-Géo

Publié dans #cours geo

Repost 0
Commenter cet article