L'inégale intégration des territoires à la mondialisation - plan détaillé #1

Publié le 3 Janvier 2020

L'inégale intégration des territoires à la mondialisation - plan détaillé #1

 

Pour compléter le chapitre sur « les territoires de la mondialisation », nous vous proposons ici une autre organisation du cours sous la forme d'un plan détaillé. A vous de le compléter en ajoutant des connaissances tirées du cours (définition, chiffres, exemples précis et localisés...).

 

Pudong, le CBD de Shangai.

 

Sujet :

« l'inégale intégration des territoires à la mondialisation. Vous vous appuierez notamment sur l'étude de cas d'une ville mondiale menée en cours. »

 

Problématique :

- En quoi la mondialisation modifie-t-elle l'organisation de l'espace mondial ?

- En quoi la mondialisation opère-t-elle une sélection des territoires ?

- Quels sont les territoires privilégiés de la mondialisation ?

 

 

I – Les métropoles : des territoires centraux mais hiérarchisés et inégalitaires. [échelle locale]

 

 

1. Des centres majeur de l'espace mondial : des territoires influents, attractifs et connectés au monde.

 

=> La concentration des fonctions de commandement : des centres d'impulsion de l'espace mondial.

Ex : définition ; Manhattan et le CBD de New York (Wall Street, sièges sociaux des FTN, ONU, Moma, Broadway...)

 

=> La concentration des moyens de transport et de communication : des hubs/interfaces majeurs.

Ex : définition ; NYC et ses 3 aéroports, son port à conteneur, ses gares...).

 

 

2. Des métropoles hiérarchisées et mises en réseaux.

 

=> La hiérarchie des métropoles : un rayonnement plus ou moins larges.

Ex : métropoles mondiales (NYC, Londres, Paris, Tokyo), régionales... ; définition des critères de différenciation.

 

=> L'archipel métropolitain mondial.

Ex : définition ; description de la géographie des métropoles (les plus puissantes au Nord mais émergence de nouvelles métropoles dans les pays du Sud).

 

 

3. Des territoires marqués par de fortes inégalités socio-spatiales.

 

=> La ségrégation socio-spatiale des territoires urbains : les gagnants et perdants de la mondialisation.

Ex : Manhattan et le Bronx à NYC, Copacabana et favelas à Rio...

 

=> Des quartiers en voie de gentrification.

Ex : définition ; le cas de Brooklyn.

 

 

II – La constitution d'espaces régionaux dynamiques qui profitent de la mondialisation [échelle régionale]

 

 

1. Les mégalopoles : des régions urbaines puissantes.

 

=> Les mégalopoles : des espaces multipolaires.

Ex : définition ; description de la Boswash.

 

=> Des espaces complémentaires.

Ex : la répartition des différentes fonctions (économiques, politiques, culturelles...) dans la Boswash.

 

 

2. Les interfaces : des territoires dynamiques et en mutation.

 

=> L'explosion des échanges favorise le dynamisme des interfaces maritimes et terrestres.

Ex : la façade maritime chinoise ; les ZIP de la Northern Range ; le système des maquiladoras <=> importance de la mise en place d'organisations de libre-échange et du transport par conteneurs.

 

=> Vers la construction de régions transfrontalières.

Ex : les régions transfrontalières de l'UE ; la Mexamérique.

 

 

3. Des interfaces qui tendent toutefois à se fermer de plus en plus pour les hommes.

 

=> La multiplication des murs frontaliers.

Ex : frontière États-Unis – Mexique ; Ceuta et l'agence Frontex.

 

 

III – Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation. [échelle mondiale]

 

 

1. Les 3 grandes aires de puissance, centres de l'espace mondial.

 

=> Amérique du nord, Europe occidentale, Asie orientale (NPIA, Japon, Chine littorale)  :

Les régions les plus riches, les plus développées, les plus attractives, les plus accessibles... = des territoires centraux qui polarisent les flux internationaux et commandent l'organisation de l'espace mondial grâce à leurs puissantes métropoles/mégalopoles.

 

 

2. Des périphéries intégrées plus ou moins dynamiques.

 

=> Pays émergents, pays pétrolier, pays fournisseurs de matières 1ère, pays ateliers... :

Des territoires qui participent de plus en plus aux flux internationaux et qui profitent de la dispersion des fonctions de production. Les principaux pays émergents commencent même à concurrencer les centres.

 

 

3. Des territoires en marge.

 

=> L'ensemble des territoires qui participent très peu aux échanges internationaux, véritables « angles morts » de l'espace mondial : PMA (Afrique subsaharienne surtout), pays en guerre...

Ces territoires souffrent d'un faible niveau de développement (absence de marché intérieur, main d’œuvre pas/peu formée...), d'une insécurité politique chronique, d'une mauvaise accessibilité...

 

Rédigé par Team Histoire-Géo

Publié dans #plans détaillés, #cours geo

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article