Plan détaillé - le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis 1945 (Term S)

Publié le 22 Janvier 2019

Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis 1945 (Term. S)

 

 

 

 

I - LE PROCHE ET LE MOYEN-ORIENT PENDANT LA GUERRE FROIDE : UNE RÉGION CONVOITÉE ET DIVISÉE (1948-1979).

 

 

1. Le Proche et le Moyen-Orient, enjeux de la rivalité est-ouest.

 

 

a. Une région de plus en plus stratégique

- Une région riche en hydrocarbure (30 Glorieuses, industrialisation...)

- Un carrefour commercial (canal de Suez, détroits d'Ormuz, de Tiran et de Bab-el-Mandeb...)

- Une zone de contact entre les blocs est et ouest (doctrine Truman/endiguement)

 

b. Les sphères d'influence soviétique et américaine au Proche et au Moyen-Orient.

- Pactomanie yankee et interventions de la CIA (pacte du Quincy 1945, Turquie dans OTAN en 1952, pacte de Bagdad 1955, opération Ajax 1953...)

- La diffusion de l'idéologie socialiste/soviétique (Égypte, Afghanistan...)

 

 

2. La difficile affirmation des États du Proche et Moyen-Orient.

 

 

a. L'essor du panarabisme.

- Nasser, le "champion" du monde arabe (crise de Suez 1956)

- Parti BAAS (parti socialiste et nationaliste arabe) au pouvoir en Irak et en Syrie en 1963

- Israël, l'ennemi commun

 

b. L'impossible voie du non-alignement

- De nombreux États qui choisissent le camp des non-alignés...

- … mais qui ont besoin des aides militaires et financières des deux superpuissances pour mener leur politique de développement.. (Barrage d'Assouan en Égypte)

 

c. La création de l'OPEP en 1960

- la volonté de tirer profit des ressources régionales (conférence de Bagdad 1960)

- les chocs pétroliers, révélateur de l'affirmation naissante des États pétroliers. (1973 et 1979)

 

 

3. Les guerres israélo-arabes.

 

 

a. Partage de la Palestine, naissance d’Israël et 1ère guerre israélo-arabe (1947-49)

- La montée des tensions entre arabes et juifs dans le mandat britannique

- Le plan de partage de l'ONU (Exodus 1947, résolution 181 de novembre 1947)

- La proclamation de l’État d'Israël (David Ben Gourion, 14 mai 1948)

- 1ère guerre israélo-arabe (15 mai 1948-49) et réfugiés arabes à Gaza et juifs en Israël.

 

b. La guerre des 6 jours (juin 1967)

- Fermeture du détroit de Tiran par Nasser (mai 1967) et attaque « préventive » de Tsahal (juin 1967)

- Occupation du Golan, de la Cisjordanie et du Sinaï par Israël

- Vote de la résolution 242 de l'ONU (restitution des territoires occupés et reconnaissance d’Israël).

 

c. La guerre du Kippour (octobre 1973)

- Attaque de la Syrie (Hafez el-Assade) et de l’Égypte (Anouar el-Sadate) lors de la fête du Yom Kippour (6 octobre 1973)

- Riposte israélienne et soutien des superpuissances.

- Fin de la guerre et statu quo (25 octobre 1973)

 

d. La fin du conflit israélo-arabe (1978-79)

- Traité de Camp David (A. el-Sadate, M. Begin) et prix Nobel de la paix (1978)

- Traité de paix israélo-égyptien de 1979.

- Exclusion de l’Égypte de la ligue arabe (1979), assassinat d'el-Sadate (1981) et fin du projet panarabiste.

 

 

II – LA MULTIPLICATION DES CONFLITS ET DES TENSIONS DEPUIS LA FIN DES ANNÉES 1970. (1979 – AUJOURD'HUI)

 

 

1. La montée en puissance de l'islamisme radical, facteurs de crises à toute les échelles.

 

 

a. 1979, année de l'émergence internationale de l'islamisme

- Révolution du 1er février 1979 : l’ayatollah Khomeiny instaure la 1ère «République Islamique».

- Prise d'otage à l'ambassade américain de Téhéran (novembre 1979)

- Invasion soviétique de l'Afghanistan et apparition des Moudjahidines (1979)

- Guerre Iran-Irak (1980-88)

 

b. Essor et diversification de l'islamisme

- Prise de pouvoir des Talibans en Afghanistan (1996)

- Victoire électorale du parti conservateur AKP de R. Erdogan en Turquie (2002)

- Développement du terrorisme international (Al Quaida 2001, Daesh depuis 2006)

 

 

2. Le conflit israélo-palestinien.

 

 

a. L'émergence de la « question palestinienne »

- Amendement de la charte de l'OLP (destruction Israël) en 1968

- Attentat lors des JO de Munich (1972)

- Opération « Colère de Dieu » (1972)

 

b. Le temps des violences.

- Opération « Litani » (1978) et « paix en Galilée » et massacre de Sabra et Chatilla (1982)

- Création du Hezbollah (1982)

- 1ère intifada (1987)

 

c. L'échec du processus de paix.

- Reconnaissance mutuelle OLP/Israël (1989-1991)

- Accords d'Oslo (septembre 1993, Arafat, Rabin, Clinton)

- Assassinat Y. Rabin (1995)

- Opposition des extrémistes israéliens et arabes (Hamas et Hezbollah)

- 2nde Intifada (2000)

- Développement des colonies israélienne.

 

 

3. L'interventionnisme américain et ses conséquences

 

 

a. Les États-Unis, gendarme du Moyen-Orient

- La 1ère guerre du golfe (opération tempête du désert) en 1990.

- La présence militaire (bases en Arabie Saoudite)

- La guerre au terrorisme (opération « Liberté Immuable » en Afghanistan 2001, Irak 2003)

 

b. La retrait relatif des États-Unis depuis Obama

- La montée du sentiment anti-américain au proche et Moyen-orient

- Le retrait des troupes (Obama/Trump)

- L'échec de la solution américaine dans la guerre civile syrienne.

 

 

CONCLUSION

 

 

a. Un foyer de conflits

- Une région complexe, stratégique et convoitée

- Des interventions extérieurs déstabilisantes

=> Un foyer de conflit depuis 1945

 

b. La multiplications des crises.

- Daesh et la menace de l'islamisme radicale

- L'enfer palestinien

- Les printemps arabes de 2010-2012 (Égypte, Syrie, Yémen..)

 

c. L'opposition des puissances.

- Iran vs Arabie Saoudite.

- Américains, russe et chinois au proche et Moyen-Orient

=> l'impossible équilibre régionale

Rédigé par Team Histoire-Géo

Publié dans #cours histoire, #plans détaillés

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article