2nde - la Méditerranée, un bassin migratoire (1ère partie)

Publié le 6 Mai 2021

2nde - la Méditerranée, un bassin migratoire (1ère partie)

 

Migrants au large de l'Italie (2018)

 

Vous trouverez ci-dessous un ensemble documentaire portant sur "la Méditerranée, un bassin migratoire". A travers ces documents, il s'agit de comprendre dans un premier temps comment s'organise le système migratoire méditerranéen (origine et destination des flux, causes, trajets...) et dans un second temps quelles sont les conséquences de ces migrations sur les territoires concernés.

Après avoir répondu à une série de questions (voir ci-dessous, après les documents), vous rédigerez une synthèse (3 paragraphes) répondant à la problématique suivante :

Comment s'organisent les migrations dans le bassin méditerranéen?

 

 

DOCUMENTS

 

Document 1 : Comprendre les migrations vers l'Europe

Source : "Cartes sur tables : comprendre les migrations vers l'Europe (lemonde.fr)

Lien : https://www.youtube.com/watch?v=fwlasoHmRDA

 

Document 2 : Les flux migratoires en Méditerranée.

« La Méditerranée est l’un des principaux espaces migratoires au monde [...]. La majorité des flux migratoires vers l’Europe en sont issus, compte tenu des liens historiques et de voisinage qu’elle entretient avec cette région et des complémentarités démographiques et économiques qu’offrent ces deux espaces [...]. La proximité historique, géographique et culturelle continue à expliquer l’envie et le choix de l’Europe. Il en va ainsi de l’Espagne, où les migrants marocains constituent la seconde nationalité parmi les migrants, de l’Italie où les plus nombreux sont les Roumains, les Albanais et les Marocains, de la Grèce où les Albanais forment les deux tiers des étrangers, de la France avec les ressortissants du Maghreb [...]. Le sud de la Méditerranée constitue une région d’émigration considérable : Maroc (3,5 millions d’émigrés), Turquie (5,3 millions), Égypte (2,7 millions), Algérie (1 million) [...]. Certains pays de la rive sud de la Méditerranée sont aussi des pays d’immigration. C’est le cas pour Israël, la Turquie,la Jordanie [...]. Dans le même temps, on voit apparaître, avec le « dévieillissement » des seniors (meilleur état physique et mental au même âge que pour la génération précédente), des phénomènes de migrations nord-sud qui sont souvent un prolongement du tourisme international, l’installation durable au soleil. »
Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche au CNRS, spécialiste des migrations internationales, Annuaire de l’Institut européen de la Méditerranée (IEMed), 2015

 

Document 3 : Alep, ville détruite par la guerre.

Alep, ville la plus peuplée de Syrie, détruite par la guerre (2016)


Document 4 : Des États méditerranéens très inégalement développés.

L'IDH autour du bassin méditerranéen (2014)

 

Document 5 : Climat et migration

« La disparition du lac Tchad sous l'effet du réchauffement climatique (sa taille a été divisée par dix en 50 ans), une hypothèse prise très au sérieux, pourrait priver des millions de personnes de l'eau nécessaire pour survivre grâce à la pêche, l'agriculture, l'élevage et le commerce, dans une région où la natalité est très élevée. […] Quelque 180 000 migrants africains sont déjà arrivés cette année en Europe, a souligné le coordinateur humanitaire de l'ONU pour le Sahel, soit autant que l'ensemble des migrants, toutes origines confondues, ayant rallié le continent européen en 2014. »
Le Sahel, prochaine contrée d’exode massif de migrants ?, in Les Échos, 18 novembre 2015

 

Document 6 : Les routes migratoires vers l'Europe.

Carte des principales routes migratoires (un "hub" est un carrefour", ndlr)

 

Document 7 : témoignages de migrants.

Kouamé a 20 ans et vit à Toulouse. Il a fui son pays parce qu’il était en danger de mort. (in L’Obs, 31 mars 2018)

« Les passeurs nous ont pris 1 200 euros chacun pour la traversée. D’autres ont payé 2 500 euros parce qu’on leur a fait croire qu’ils allaient monter dans un vrai bateau. En fait, tout le monde s’est retrouvé dans le même petit zodiaque de 6 mètres de long. Nous étions 54 personnes. […] Les passeurs avaient des armes, des machettes. Ils nous ont dépouillés du peu qu’on avait, nous assurant que de l’autre côté de la mer, en Europe, on aurait accès à tout ce qu’on voulait. On est parti à 5 heures du matin de Nador [ville du Nord du Maroc, sur la côte méditerranéenne]. On nous avait affirmé qu’on serait en Espagne en 45 minutes. On a été secourus à 19 heures. […] Plusieurs personnes sont mortes. »

Dorcas est une camerounaise de 28 ans partie de Douala le 15 juillet 2017. Elle a été récupérée par l’Aquarius (1) à la mi-août 2018. (in Alain Morvan, Le Républicain Lorrain, septembre 2018)

« On était 25 à bord dans un petit bateau en bois. J’ai eu très peur de mourir quand les passeurs nous ont abandonnés sans moteur. Ça a duré trois jours. Heureusement, l’Aquarius nous a récupérés. À Malte, j’ai pu appeler ma sœur. Ma famille pensait que j’étais peut-être parmi les migrants disparus en mer dont la télé parle tous les jours. » Ils sont six, comme elle, rescapés de l’Aquarius, à avoir rejoint la Moselle, dans le cadre d’une opération de relocalisation. Sa vie était devenue impossible au Cameroun. « Mon père est décédé quand j’avais dix ans. Ma mère était épileptique. J’étais l’aînée. Je devais faire la manche pour payer ses médicaments. Une amie m’a proposé de rejoindre son frère au Nigeria. Puis nous sommes partis en Libye. Vous savez, c’est un terrible voyage que je viens de faire. .1.

(1) Bateau affrété entre février 2016 et décembre 2018 par l’association SOS Méditerranée pour sauver les migrants en mer Méditerranée.

 

Document 8 : "le cimetière méditerranéen"


_________________________________________________________________________

 

TRAVAIL PRÉPARATOIRE (ne pas rendre) :

A/ Questions : Cherchez dans les documents ci-dessus des informations pour répondre aux questions suivantes. Relevez des informations précises (nom de lieux, de régions, chiffres...)

1. Quelles sont les principales régions de départ, de transit et d'arrivée des migrants?

2. Quelles sont les différentes causes à l'origine des migrations? (Recherchez les facteurs attractifs et les facteurs répulsifs.)

3. Quelles sont les principales routes migratoires et les principaux points de passage de la Mer Méditerranée? Pourquoi (= cherchez les facteurs qui expliquent que les migrants empruntent certains trajets plutôt que d'autres)

4. Décrivez le parcours d'un migrant : durée du voyage, moyens de transport, prix, difficultés, risques... Insistez en particulier sur les menaces et les dangers que rencontrent les migrants pendant leur périple.

 

B/ Vocabulaire : cherchez et notez dans votre cours la définition des termes suivants :

Clandestin - déplacé environnemental - détroit - émigré - espace de transit - étranger - immigré - migrant international - mobilité - passeur - réfugié

 

SYNTHÈSE (à rendre) :

Rédigez 3 paragraphes portant sur "les migrations dans le bassin méditerranéen" en suivant les consignes suivantes :

- organisez clairement vos paragraphes (idée principale / explications / exemples /phrase de conclusion)

- utilisez obligatoirement le vocabulaire ci-dessus (sans oublier de donnez la définition des termes lorsque vous les employez).

- donnez des exemples précis et détaillés tirés des documents.

- vos paragraphes doivent traiter successivement des 3 thèmes suivants :

  • La géographie des mouvements migratoires en Méditerranée (1er paragraphe)
  • Les facteurs de départ des migrants (2ème paragraphe)
  • Le parcours des migrants (3ème paragraphe)

Pour chacun de ces paragraphes, donnez un titre précis (c'est-à-dire qui exprime l'idée principale que vous allez développer dans le paragraphe)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Team Histoire-Géo

Publié dans #2nde géographie, #Exercice

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article