Plan détaillé: les Etats-Unis et le monde depuis les "14 points" du Président Wilson

Publié le 22 Octobre 2014

Les Etats-Unis et le monde depuis « les 14 points » du Président Wilson - plan détaillé

 

Introduction:

 

Analyse du sujet:

- Le mot le plus important du sujet ? « et » => invitation à réfléchir sur les relations des EU avec le monde et donc sur la puissance* des EU.

- "14 points" de Wilson ? Discours prononcé en janvier 1918 par le Président des EU au Congrès pour mobiliser la nation apres l' entrée du pay sdans la 1ère Guerre mondiale.

Il s'agit d'un tournant ds l'histoire des EU car cette intervention marque le passage d'une puissance seulement économique et régionale (début XXe) à une puissance mondiale et globale* (ds tous les domaines); c'est également le passage d'un politique internationale isolationniste (doctrine Monroe) à une politique interventionniste (Destinée Manifeste)

 

Problématique : Comment a évolué la puissance globale des EU ds le monde de 1918 à nos jours ? Quel rôle ont joué les EU dans le monde depuis 1918? Dans quelle mesure les Etats-Unis se sont-ils imposés comme une puissance mondiale dominante?

 

I - 1917-18-1941 : la tentation d'une puissance sans engagement (Entre I et II, on peut couper en 1941 - notre choix - ou en 1945-47)

II - 1941-1991 : l'affirmation d'une superpuissance*

III - Depuis 1991 : une hyperpuissance de plus en plus contestée

 

I - DE 1917/18 à 1941 : LA TENTATION D'UNE PUISSANCE SANS ENGAGEMENT

 

A. 1917-18 : l'affirmation d'une nouvelle puissance

1. Une intervention tardive

<(avr 1917) pour défendre la « liberté absolue de navigation sur les mers... la suppression ...de toutes les barrières économiques »

= réaction à la guerre sous marine allemande (ntmt après l'affaire du Lusitania - mai 1915, 128 citoyens américains morts ds ce paquebot anglais coulé par un sous-marin all )

= un tournant ds la poltq américaine jusque là isolationniste selon la doctrine Monroe (affirmée par le Pdt des EU Monroe en 1823 selon le ppe « America First » : refuse toute ingérence européenne en Amérique (« chasse gardée des EU ») et exclut tte intervention américaine en Europe) > politique d’isolemt qui refuse d’intervenir dans les affaires internationales

2. La 1e puissance éco mondiale

  • Depuis la fin du XIXe siècle, sont la 1e puissance éco mondiale, grâce à la IIe Rev° industrielle (électricité, pétrole, taylorisme)

  • Un poids déterminant dans la guerre : Les EU permettent la victoire des Alliés, ds une guerre totale d'usure pcq 2 M° d'hommes, m/a des chars et du matériel

3. Un nouveau rôle mondial

Par cette participation à la Pgm, les EU sont devenus une puissance globale

  • la 1e puissance financière (créanciers de l'Europe qui entre ds l'inflat°, le $ surplante la £)
  • l'arbitre géopolitique ds les négociations de paix, qui s'établissent selon les 14 points de Wilson

- liberté de de circulation et de commerces

-nouvelles frontières selon le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes

-création d'une SDN pour assurer la « sécurité collective »

B. L'E2G : un isolationnisme relatif

1. Un repli isolationniste

orchestré par le Congrès, reflet de l'opinion publique

> 1920, non ratification du TdV > EU pas ds la SDN

> (1921-24) Lois limitant l'immigration

> (1935-39), lois de neutralité (p. 223/5)> ppe du « Cash and Carry » (tte nation en guerre doit payer comptant et transporter elle-même les marchandises achetée aux EU).

2. Une diplomation au service de la paix... et des intérêts américains. (poly synth et p. 221)

> (1924-29) plan Dawes-Young et pacte Briand-Kellog

> 1er créancier du monde > délocalisation en Europe (Ford p. 221/3) ; prêts à l'All et à l'Autri

> flux commerciaux inégx … Exp° de pdts finis, ntm v l'Europe ; imp° de pdts bruts ntmt d'Amq latine

> après le krach de 1929, le repli fi et commercial des EU> exportation mondiale de la crise.

> influence culturelle croissante (diffusion du cinéma d'Hollywood,du jazz, de la litt (3 Prix Nobel)

Tr° : ds l'E2G, la position des EU est ambiguë (comme le montre le discours de la Quarantaine de Roos en 37, p. 223/4) : utilisent le caractère global et mondial de leur puissance depuis 1918, pour s'isoler le plus possible. Ms c'est une ambiguité difficile à tenir une fois la guerre déclarée. (voir sujet de bac)

II De 1941 à 1991 (Sgm et GF) : L'affirmation d'une superpuissance*

A. Un rôle déterminant ds la Sgm

1. Le poids d'une puissance globale

  • 1941, loi « Prêt bail » (mars) ; Charte de l'Atlantiq (août) p.245> EU = « l'arsenal des démocraties »
  • 7-8 déc 41, Pearl Harbor : bbdmt jap déclenche l'engmt des EU > ds le Pcfq puis en Europe (6/6/44) :
  • Mobilisation totale : > des esprits, avec le Victory Program ; > de l'éco avc les Liberty Ship ;

> des hommes (3M° de soldats US en Europe derrière Eisenhower généralissime) ;

> de la diplomatie (initiative de nbses confs internationales)

2. L'organisation d'un nouvel ordre mondial selon des ppes libéraux

  • 1944 Conférence de Bretton Woods

> convertibilité des monnaies en or et en $, pcq 2/3 du stock d'or mondial aux EU

> GATT en 1947 pr la diffusion mondiale du libre-échange (ancêtre de l'OMC 1995)

  • Février 1945 Conférence de Yalta (Roosevelt, Churchill, Staline > élections libres ds les Etats libérés
  • Juin 45, conf de San Francisco (fondat° ONU) avc 50 Etats
  • Juil-août 45, Potsdam > poltq quadripartite des vainqueurs (dénazification de l'All, Nuremberg...) sans remise en cause interne (ni pr l'URSS, ni pr les EU) ; idem au Jap

EU et URSS s'accusent de façon symétrique d'impérialisme en 1946-47 (Doctrine Truman/Jdanvov)

B. Un interventionnisme* global dans la Guerre Froide* 1947-91 associant hard et soft power*

(repérer l'illustr° apropriée p. 228-229 eet l'analyser brièvement > répartir les élvs en 4 groupes)

  1. Interventionnisme militaire (carte) :

  • « guerres périphériques » de la GF : … Blocus de Berlin 1948 ; (Corée, 1950-53) ; Vietnam 1964-73
  • tactique de la dissuation et course à l'armmt (bombe H, missiles ; bases militaires planétaires)
  1. I. diplomatiq:

  • (carte +/2) dipl ouverte, avc réseau d'alliances, ntmt OTAN (1949), m/a pacte de Bagdad etc. ;
  • (/3) diplomatie + opaq avc CIA et intervent° clandestines com ? ... Iran 53, Cuba 61 , Afgha 79-89

3. I. économique et financier (/1, allus° à Coca-Cola)

  • 1947, Plan Marshall, (+ p. 248 > )13 M° $ prêtés à l'Europe, un triple objectif (diplo, polt et éco) : aider à la reconstr°, limiter la montée du communisme, financer les expo° des EU en Eur
  • implantation mondiale des FTN américaines, avc svt un pouvoir poltq

Ex : United Fruit, géant de la banane, contrôle l'agriculture d'Amq latine, m/a « les républiques bananières » Ex : General Motors, tjs des les 10 premières FTN mondiales, jusq’en 2009 : en 1953, son PDG nommé Secrétaire à la Défense, Georges Wilson : « ce qui est bon pour GM est bon pour l’Amérique et vice versa »

  • l'ordre économique des Trente Glorieuses est américain : une croissance mondiale fondée sur le fordisme (hausse des salaires et du crédit, donc de la consommation de masse qui tirent la productivité, à ttes les échelles y compris mondiale où le Libre-Echange et le $ se généralisent)

4. I. culturel (/1 >

  • diffusion de l' americain way of life par les produits américains et les films
  • le projet poltq d'Hollywood anticommuniste (1950's, Maccarthysme de Reagan etc.) p. 233-234,
  • Prééminence ds la hte technologie : 1ers pas sur la Lune, 1969, un couronnement techno et poltq

C.Une superpuissance face à l'URSS

L'affirmation des EU a été plus ou moins triomphante ds le monde entre 1947 et 1991 ; Qq repères

1. 1947-62: le leadership/l'hégémonie du bloc de l'ouest

  • selon la doctrine Truman, puis la « théorie des dominos »
  • Plan Marshall, blocus de Berlin, gu de Corée, Coups d'Etat de la CIA (1953, 1961)
  • Crise de Cuba en 62, Kennedy-Khrouchtchev, le monde au bord d'une guerre nucléaire ?

2. 1962-80 : une érosion relative de la puissance américaine

  • « Détente » après 1962 > « realpolitik »*/pragmatisme de Kissinger, Secr d'Etat (Aff étgè, 68-77)
  • Gu du Vietnm (1964-73), un enlisemt critiqué en interne (Hippies) et externe (de Gaulle...)
  • 1971 : fin de la convertibilité du dollar en or, donc du systèm de BW (Nixon) pcq EU endettés
  • un symbole de l'affaiblissement des EU : (p.231/4 + Argo) 1979-80, otages en Iran (Carter)

3.1981-91 : « America is back » le retour du leadership (Reagan puis G.Bush père, des Républicains)

  • Reprise de l'IDS / guerre des étoiles > essoufflement de l'URSS de Gorbatchev
  • Reprise des interventions de la CIA en Amq latine (p. 229, Grenade, Panama …)

Tr° : la fin de la GF = apogée de la puissance globale et mondiale des EU ds le monde.

> « hyperpuissance » =

III De 1991 à nous jours : une hyperpuissance* de plus en plus contestée

A. L'hyperpuissance des gendarmes du monde

> « gendarmes du mde » : 1991-2001, espoir d'un « nvel ordre mondial », dont les EU seraient garants

1. Gu du Koweit, 1990-91 (G Bush)

= Libération du Koweit envahi par l'Irak de Saddam Hussein

Les EU sont mandatés par l'ONU à la tête d'une coalition internationale : action multilatérale*

Un succès pcq guerre cadrée par le droit intnal, ms fondé / la puissance technologiq et poltq des EU

2. Un leadership assumé (Bill Clinton, 1992-2000)

  • En Yougoslavie (Sarajevo) > interviennent par l'OTAN et arbitrent les néoc° > Acc de Dayton 1995
  • En Somalie, interviennent en support de l'ONU, succès, puis retrait après
  • Au Moyen-Orient, obtiennent les Accords d’Oslo> Création de l’Autorité Palestinienne (B. Clinton)
  • En Amq, crèent l'ALENA (1992-94), avc un projet de ZLEA

EU, au cœur d'un ordre mondial multilatéral

B. L'érosion de la puissance américaine ds une économie mondialisée

1.Le tournant du 11 sept 2001

  • Triple attentats aériens contre les Twin Tower de Wall Street, le Pentagone et la Maison Blanche
  • = 3 symboles de la puissance globale des EU (...éco, milit, potq) directmt remise en cause
  • une des rares attaq surle territoire, com Pearl Harbour (3000 victimes, surtt, un CHOC national)
  • Al-Qaïda =réseau clandestin islamiste : l'ennemi plus un Etat (pjts poltqs) = nébuleuse idéologiq.

2. Deux interventions militaires directes peu concluantes:

  • 2001-2014, en Afghanistan : initiative des EU avc le soutien immédiat du RU puis de l’OTAN= un succès formel, un échec de fond (le gvt d'Amid Karzaï est islamiste et corrompu, les talibans contrôle une part croissante de la pop°)
  • 2003-2011, en Irak : initiative des EU, avc le soutien d'une pte coalit°, ms ss résolut° de l’ONU = un échec : une démocratie chiite, le 1e foyer mondial du terrorisme, autour de l'EIIL (Etat Islamique d'Irak et du Levant). Un unilatéralisme très contesté.
  • désormais, retrait américain officiel au sol ms avc action de drones = un interventionnisme* larvé, Obama, un « leader mou » ds le 'désordre mondial »

> EU ne sont plus les gendarmes du monde (face à EIIL, à l'Ukraine, à l'Afrique...)

3. Une érosion économique

- Crise des subprimes 2008, témoin d'un essoufflement du modèle américain ds la IIIe révo Industrielle. Obama tente de relever l'image (soutien l'écologie, ms retard impt )

- Essor de la Chine : 2e rg mond, fournisseur et créancier du marché américain > rôle milit et polt

- Essor d'autres Etats émergents, ntmt Brésil autour du Mercosur

> essor d'un mde multipolaire (G20 remplace le G8...) : les décisions économiques et fi ne sont forcément sur le modèle et ds les intérêts des EU (nbses condamnations de l'OMC contre les EU)

Conclusion

- EU, tjs la 1e puissance mondiale et globale : PIB EU = 20% PIB mondial, 2x la Chine (10%) ; Dépenses milit = 700 Milliards $, 7 x la Chine au 2e rg.

- Mais plus une hyperpuissance ss rivaux : le 1e pôle d'une mde multipolaire

Rédigé par Team Histoire-Géo

Publié dans #plans détaillés, #cours histoire

Repost 0
Commenter cet article